28 décembre 2013

La vie d'O' Haru femme galante - de Kenji Mizoguchi (1952)

Toutes les séquences de ce film, tous les mouvements des acteurs sont à la base de la création d'une oeuvre très esthétique où le beau geste s'impose. En cela, l'actrice Kinuyo Tanaka en est la quintessence. Pendant les 2 heures 16 que dure le film, il est difficile de se détacher de ce tourbillon qu'est la vie d'O' Haru, cette courtisane dont le destin est sans arrêt tourmenté par les évènements qui surviennent au gré de ses rencontres. Les hommes qui l'ont aimé d'un amour sincère sont morts, comme si l'on s'évertuait à... [Lire la suite]
Posté par waldo0503 à 19:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

28 décembre 2013

The lunchbox - de Ritesh Batra (2013)

On pourrait prédire un beau parcours de "The lunchbox" dans les salles obscures de l'hexagone. En effet, le film se déroule en Inde, à Bombay précisément, avec des acteurs indiens, quant au scénario l'influence de la Nouvelle Vague y est perceptible. Par petites touches, aussi ténues soient-elles, on retrouve par-ci, Jean Eustache avec "La maman et la putain" (1973), notamment lorsqu'Ila attend Sajaan Fernandes des heures durant, dans un café. Déjà, un café comme lieu de rendez-vous, ce n'est pas courant dans le cinéma... [Lire la suite]
Posté par waldo0503 à 00:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
16 décembre 2013

Josey Wales hors-la-loi - de Clint Eastwood (1976)

"Josey Wales hors-la-loi" est sorti sur les écrans en 1976. Après sa période Western Spaghettis, Clint Eastwood revient en Amérique pour reprendre la tradition du Western américain, mais cette fois-ci agrémentée à la sauce européenne. En 1973, Eastwood avait réalisé le très bon western "L'Homme des Hautes Plaines" qui abordait déjà la question de la vengeance. Mais avec "Josey Wales hors-la-loi", Eastwood explore plus en profondeur cette idée qu'on retrouve souvent dans le cinéma américain, que d'avoir à répondre... [Lire la suite]
Posté par waldo0503 à 20:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
14 décembre 2013

Top of the Lake - Jane Campion (2013)

Épisode 1 : D'emblée, les images de Jane Campion s'installent dans un décor naturel grandiose mais oppressant. Les paysages néo-zélandais sont d'une froideur magistrale. Jane Campion aborde la question de la protection des enfants. Au début règne une certaine confusion, les séquences s'enchaînent les unes après les autres, à la manière d'un brainstorming. Tui, petite fille de 12 ans tente de mettre fin à ses jours. Robin Griffin (Elisabeth Moss), enquêtrice spécialisée dans les crimes sur mineurs, ne va pas tarder à découvrir que... [Lire la suite]
08 décembre 2013

Manhattan - de Woody Allen (1979)

Woody Allen entraîne le spectateur dans une ballade majestueuse à travers Manhattan. Dans "Manhattan", on retrouve tous ses sujets de prédilection comme l'érosion d'un couple, la critique de l'Art Moderne, la psychanalyse. Mais cette fois-ci, Allen évoque un thème qui le relie à sa vie privée : la relation qu'entretient un homme de 42 ans avec une adolescente de 17 ans "Je suis plus vieux que son père. Vous y croyez ?" plaisante t'il, "Je sors avec une fille qui a des devoirs." Isaac (Woody Allen) apprendra à ses dépens qu'on ne... [Lire la suite]
01 décembre 2013

La Ballade de Narayama - d'après le roman de Shichirō Fukazawa "Narayama-bushi-ko" (楢山節考)

A partir du roman de Shichirō Fukazawa "Narayama" paru en 1956 (ed. L'imaginaire Gallimard), deux films en ont été adaptés. Dans un premier temps, Keisuke Kinoshita réalise en 1958 une magnifique "Ballade de Narayama" très stylisée et entièrement conçue en studio par la Shochiku (même studio que Ozu entre autre). "La Ballade de Narayama" dans sa seconde version de Shohei Imamura, remporte en 1983 La Palme d'Or de la trente-sixième édition du Festival de Cannes. Jolie récompense pour un remake qui a tenté l'originalité, mais... [Lire la suite]

09 novembre 2013

Violent Cop - de Takeshi Kitano (1989)

Désormais, "Violent cop" (1989) est un classique puisqu'il redonne, dès sa sortie en salle, de la vigueur au cinéma japonais qui était un peu moribond à cette époque. Après l'âge d'or de l'industrie cinématographique nippone des années 40's, 50's et 60's, le cinéma japonais a quelque peu marqué le pas à partir des années 1970. Le film "La Ballade de Narayama" (1983) de Shohei Imamura, au début des années 1980, qui obtenait la palme d'or à Cannes, nous rappelait que la fréquence cardiaque était correcte et que le... [Lire la suite]
Posté par waldo0503 à 22:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
09 novembre 2013

Clichy - Vincent Jolit (2013)

"Clichy" est paru aux Éditions de La Martinière en août 2013. Pour son premier roman, Vincent Jolit montre d'évidentes qualités d'écriture, avec un style fluide et agréable à lire. Je critique souvent très négativement le déficit d''inspiration des auteurs français contemporains, ce roman apporte un démenti cinglant à une telle charge. L'histoire de ce petit texte de 136 pages est simple et fonctionne bien. Je me suis laissé prendre au jeu. Le médecin du dispensaire de Clichy dans la banlieue parisienne, le docteur... [Lire la suite]
Posté par waldo0503 à 10:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
03 novembre 2013

Hommage à Ghislaine Dupont et Claude Verlon - 3 novembre 2013

Ghislaine, Claude, je ne vous connaissais pas. Pourtant, aujourd'hui, pour avoir exercé votre métier de journalistes consciencieusement, vous n'êtes plus là. Vous ne lirez jamais ces quelques lignes et je le regrette. Je regrette surtout de n'avoir pu vous dire de votre vivant, qu'ici en France, si nous sommes libres, c'est parce que vous nous expliquiez le monde tel qu'il est. Vous aviez la sagesse de donner la parole à ceux qui ne l'ont pas et qui sont opprimés ici-bas. Déjà, je salue votre courage. Votre courage... [Lire la suite]
Posté par waldo0503 à 15:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
26 octobre 2013

Gravity - de Alphonso Cuaron (2013)

On entre tout de suite dans le vif du sujet. Ce serait une hérésie que de voir "Gravity" autrement qu'en 3D. Il n'y a plus de répit, les images de "Gravity" s'enchaînent très rapidement et sont suffocantes, oppressantes. Dès la première scène le spectateur est happé dans un voyage spatio-temporel, plongé en apesanteur aux côtés du commandant Matt Kowalski (George Clooney) et du docteur Ryan Stone (Sandra Bullock). Ai-je déjà ressenti de telles sensations au cinéma ? Je n'en suis pas certain. Peut-être enfant... [Lire la suite]