27 décembre 2015

Le repas めし - de Mikio Naruse (Meshi - 1951)

Pour le réalisateur Mikio Naruse, "Le repas" n'a rien de convivial, bien au contraire. C'est le moment où un homme impose à son épouse une forme de diktat dans la sphère familiale. C'est autour de la table que l'asservissement est plus que palpable. Naruse montre le quotidien de Michiyo qui est l'exemple même de la jeune épouse dont le poids des cinq années de mariage érodent ses espoirs déçus : "Mes attentes et mes rêves de jeunes mariée, où sont-ils passés ? Mon mari est attablé, j'apporte la soupière. Hier, aujourd'hui et... [Lire la suite]
Posté par waldo0503 à 18:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

06 décembre 2015

Le faiseur de pluie - de Saul Bellow (1959)

Le narrateur, Eugene Henderson, mesure près d'un mètre quatre vingt dix pour plus de cent kilos. La cinquantaine n'altère en rien la stature imposante de cet homme qui a combattu dans les forces armées américaines pendant la guerre. D'un point de vue matériel il est comblé. Il est millionnaire en raison de l'héritage paternel. Il possède à peu près tout ce qu'il veut. Il a cinq enfants et une affaire florissante de porcs. Après s'être séparé de Frances, sa première épouse bipolaire, Henderson s'est remarié avec Lily, de vingt... [Lire la suite]
Posté par waldo0503 à 15:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
18 juillet 2015

Un moment d'égarement (1977) - de Claude Berri

"Le Monde de Kikushiyo" s'est récemment souvenu d'une passion pour ce grand échalas moustachu, mais non moins acteur extraordinaire qu'est Jean-Pierre Marielle. Plusieurs films de seconde zone des années 1970 lui doivent encore d'être "culte". Notamment pour des répliques qui, dites par Marielle et sa superbe voix de baryton, semblent non seulement venues d'une autre époque, mais conservent un sens comique hors du commun. Avec son air de macho à l'accent titi parisien de la Belle Époque, Marielle s'extasie sur le corps... [Lire la suite]
26 mai 2015

Un sur deux - de Steve Mosby - 2007 (Sonatine éditions 2012)

"L'un va mourir, l'autre survivre. Le choix leur appartient." sonatine-editions.fr "Un sur deux" est un exercice de style intéressant qui donne à un serial killer un trait de personnalité quasi romantique. En effet, après avoir séquestré des couples et avant de les torturer, le tueur annonce : "On va jouer à un jeu sur l'amour." Difficile donc de protéger les secrets de sa vie intime lorsqu'on est épié par un fou. Voici un affaire qui tourne en boucle et dont l'inspecteur John Mercer, chef expérimenté d'une brigade spécialisée,... [Lire la suite]
Posté par waldo0503 à 21:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
28 avril 2015

Un amour noir - Joyce Carol Oates - les Editions du félin (1993)

Dans un premier temps, je me suis dit qu' "Un amour noir" avait l'intérêt d'être d'une lecture aisée, épurée du superflu, ceci était habituel à l'écriture de Oates. Une histoire simple en quelque sorte qui scande, sur le principe du flashback, les étapes du délitement d'une relation qui ne peut se terminer que de manière dramatique. Joyce Carol Oates s'arrête sur le destin tourmenté d'une femme au tout début du XX° siècle dans une Amérique bipolaire qui ne s'assume pas. Bref, une forme de "remake" américain de "Madame... [Lire la suite]
Posté par waldo0503 à 23:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
08 septembre 2014

Conte d'hiver - Eric Rohmer (1992)

"Conte d'hiver" me rapproche de l'univers cinématographique d'Eric Rohmer. On reste pourtant dans un contexte très aseptisé dans lequel une histoire contemporaine s'habille d'un décor qui semble d'un autre temps, mais c'est bien Paris, son métro, son RER et tout l'environnement qui jalonne notre quotidien.  En fait, c'est le regard de Rohmer qui change le rythme habituel de notre perception des choses et nous transporte ailleurs. L'expérience de ce film reste positive car le spectateur traverse, non sans... [Lire la suite]
Posté par waldo0503 à 20:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

12 août 2014

La servante - de Kim Ki-Young (1960)

"La servante" est une œuvre expérimentale, pierre angulaire à l'édifice du cinéma subversif coréen. En effet, durant une courte période de liberté d'expression, après la guerre de Corée et la partition, le pouvoir qui usait d'un contrôle politique archaïque desserre son étreinte sur les œuvres cinématographiques (de 1953-1962). Avant et après cette période, le cinéma en Corée n'est qu'un outil de propagande politique jusqu'à la fin de la dictature en 1988. Kim Ki-Young tente à sa manière de répondre à la question... [Lire la suite]
Posté par waldo0503 à 23:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
08 juin 2014

L'ami de mon amie - d'Eric Rohmer (1987)

Histoire : En 1987, Blanche est une jeune femme qui vit seule dans son grand appartement de la ville nouvelle de Cercy-Saint-Christophe. Elle est fonctionnaire dans un service culturel. En dehors de son travail, elle pratique la natation et la planche à voile à la base de loisirs, sur les étangs de Neuville. Un jour, elle rencontre Léa qui semble vivre la fin de sa relation avec Fabien. Il est pourtant très agréable mais Léa veut vivre d'autres relations avec des hommes plus mûrs. Blanche elle, n'a d'yeux que... [Lire la suite]
30 décembre 2013

Il faut beaucoup aimer les hommes - de Marie Darrieussecq (2013)

"Il faut beaucoup aimer les hommes" est paru chez P.O.L éditeur en août 2013. Le roman obtient le 12 novembre 2013 le "Prix Médicis". J'ai abordé ce livre avec une certaine hésitation. Une fois de plus une auteure française confine l'action de son roman au coeur de la petite bourgeoisie. Vais-je avoir le courage de résister à 312 pages des complaintes de Solange, actrice française exilée en Californie et enchaînant petit rôle sur petit rôle. Plutôt à l'aise dans les soirées de stars hoolywoodiennes, entre George, David,... [Lire la suite]
Posté par waldo0503 à 23:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
08 décembre 2013

Manhattan - de Woody Allen (1979)

Woody Allen entraîne le spectateur dans une ballade majestueuse à travers Manhattan. Dans "Manhattan", on retrouve tous ses sujets de prédilection comme l'érosion d'un couple, la critique de l'Art Moderne, la psychanalyse. Mais cette fois-ci, Allen évoque un thème qui le relie à sa vie privée : la relation qu'entretient un homme de 42 ans avec une adolescente de 17 ans "Je suis plus vieux que son père. Vous y croyez ?" plaisante t'il, "Je sors avec une fille qui a des devoirs." Isaac (Woody Allen) apprendra à ses dépens qu'on ne... [Lire la suite]